◼◼◻ Page à enrichir

Dernière modification le 29/11/2021 à 10:38

immigration

Quels problèmes d’intérêt collectif pose l’immigration ? Quels défis mobilisateurs en tirer ?

 

  • Les chiffres de l’immigration

Le débat de l’immigration est l’un des plus riches en statistiques controversées. Chacun se lance des chiffres à la tête. Certains sont cités en enrichissement à cette page et ne demandent qu’à être complétés. Au-delà, un défi (discuté à propos de la statistique nationale) serait de produire des chiffres permettant de nous accorder sur l’impact économique de l’immigration.

 

  • L’islam

Un volet de nos divisions sur l’immigration, souvent masqué, est la crainte ou l’antipathie que suscitent chez beaucoup l’islam et les musulmans. Cette dimension est particulièrement dangereuse pour l’unité nationale, compte tenue de l’importance des musulmans en France. Elle est discutée à propos des religions.

 

  • Le terrorisme

Un autre volet important est le lien entre le débat sur l’immigration et le terrorisme (qui recoupe également le débat sur l’islam). Les discussion sont conduites à propos du terrorisme.

 

  • L’emploi

Les problèmes liés à l’immigration touchent l’emploi, avec la concurrence entre les travailleurs résidant déjà en France et ceux arrivant de l’étranger. Cette concurrence peut être positive pour leurs employeurs et les consommateurs ; ou au contraire négative, du point de vue des travailleurs en France mis en concurrence avec des personnes, sinon)) “prêtes à tout”, ou en tout cas moins exigeantes sur la rémunération ou la qualité du travail. Où est l’intérêt collectif ?

Le biais marchand de l’approche économique renforce le poids dans les décisions des employeurs et des consommateurs par rapport à celui des travailleurs. Il peut déséquilibrer l’intérêt collectif. Une réponse pourrait être cherchée dans le défi de rééquilibrer nos intérêts de travailleur par rapport à nos intérêts de consommateur (dégagé à propos de …).

Les travailleurs immigrés sont pratiquement seuls à exercer certains travaux pénibles, qui n’exigent ni l’utilisation du français, ni une formation. La justification est que “aucun français ne veut faire ce travail”. Cet argument,  difficile à justifier sur le plan des valeurs morales, conduit à tolérer l’immigration clandestine (systématiquement régularisée après quelques années de travaux pénibles clandestins), divise les travailleurs entre eux, justifie des situations de travail et de vie sordides, dissuade de les améliorer,  et peut durer indéfiniment. Un défi serait de progressivement renoncer à l’argument : “aucun(e) français(e) ne veut faire ce travail, donnons-le à un(e) étranger(e)”.

 

  • Les descendants d’étrangers

Le problème le plus lourd lié à nos divisions sur l’immigration est peut-être celui de la cohésion nationale, à travers l’intégration des descendants et descendantes d’étrangers. Il est discuté à propos des descendants d’étrangers.

 

  • Les réfugiés politiques

Une personne qui immigre peut fuir un péril vital absolu : on parle alors souvent de réfugiés politiques, parce que des règles internationales organisent une solidarité universelle pour ces victimes. Elles engagent chaque pays à accueillir ces réfugiés politiques (et aussi des mineurs sans leurs parents). Comme toute règle obéissant à des valeurs morales universelles, elle peut aller contre un intérêt national. Les défis sont d’assurer l’équité des charges entre les pays, et de s’organiser entre pays pour éviter les réfugiés politiques : des questions discutées à propos de l’international et du défi de mettre fin aux guerres et aux dictatures (à compléter)).

La notion de réfugié politique est floue (commevcelle de mineur, également protégée par des règles internationales). L’égoïsme de chaque pays l’encourage à l’interpreter comme ça l’arrange, provoquant des situations humaines dramatiques. Un défi pourrait être de clarifier cette notion (et renvoyer aux solutions une carte d’identité/passeport universel. Clarifier qui est responsable des “droits de l’homme” : ils pèsent peu si on ne sait pas qui est le bénéficiaire et qel pays en est responsable.

Renvoyer aussi : Et de rassurer à la fois ceux qui veulent bien limiter la citoyenneté nationale, et ceux qui espèrent une citoyenneté universelle.)

 

  • Les migrations africaines (ou les migrants économiques ?)

(La clarification du statut de réfugié politique est impossible sans

 

clarifier le statut des immigrés clandestins ou des candidats à l’immigration qui ne sont PAS réfugiés politiques, mais immigrés climatiques ou économiques)

L’Afrique est vue à la fois comme unesource de réfugiés, du fait de son instabilité politique, et de migrants économiques, du fait de sa forte démographie et de ses difficultés de développement. Elle pourrait être dans le futur l’une des principales origine des migrants climatiques chassés par le dérèglement du climat. Les énormes écarts de richesse et d’opportunités selon où on nait (discutées sur Fractures géographiques) alimentent l’immigration : un défi serait que tous les jeunes qui naissent en Afrique mènent des vies dignes sans devoir s’expatrier. (Enlever la dimension Afrique ? Approche régionale n’a pas grand sens, Afghanistan, boat People Mayotte…

Une question liée (discutée à propos de l’international) est que certains pays sont simplement trop faibles pour assurer l’essentiel à leur population. Le défi serait que chaque pays ait une autorité nationale solide.

 

  • Les étudiants étrangers

Attirer des étudiants étrangers a des effets positifs et négatifs. Les étudiants gagnent à se frotter à des points de vue différents. Un pays faible économise sur ses coûts de formation … à condition que les jeunes reviennent travailler au pays : sinon il subit une fuite de ses cerveaux. Où est l’intérêt national ? Et l’intérêt universel ? Ces questions sont discutées à propos de l’université

  • Et aussi, le regroupement familial…

 

Cette page est une ébauche, n’hésitez pas à la commenter/critiquer ou à décrire d’autres problèmes liés dans l’espace de discussion ci-dessous. Chaque défi déjà identifié est discuté directement sur sa propre page.

Etapes liées

2

Renoncer à l'argument : "aucun(e) français(e) ne veut faire ce travail, donnons-le à un(e) étranger(e)"

2

Ceux qui naissent en Afrique mènent des vies dignes sans devoir s'expatrier

2

Des chiffres permettant de nous accorder sur l’impact économique de l’immigration

Enrichissements

E

Quelques chiffres sur les personnes immigrées en France

E

le cours de François Héran au Collège de France

E

ce que rapportent et coûtent les immigrés aux pays développés, une étude OCDE

E

François Héran au Club des Vigilants : Intégration des immigrés, prenons les leçons de l’Histoire

E

immigration qualifiée, une note du CAE

Enrichissements

E

Quelques chiffres sur les personnes immigrées en France

E

le cours de François Héran au Collège de France

E

ce que rapportent et coûtent les immigrés aux pays développés, une étude OCDE

E

François Héran au Club des Vigilants : Intégration des immigrés, prenons les leçons de l’Histoire

E

immigration qualifiée, une note du CAE