◼◻◻ Page à construire

Partager

Dernière modification le 31/01/2023 à 21:09

Non classé

bonnes pratiques des logiciels évaluant les poids en carbones

Le Mode d’emploi du simulateur (partie 1.1 du Mode d’emploi)

Vous vous appuyez sur un Simulateur gratuit référencé CSF couvrant votre activité.

Vous entrez des réponses à un nombre limité de questions. Le Simulateur fournit le poids en carbones de vos biens et services produits et votre empreinte (= le poids total de votre production).

Les questions posées par le Simulateur (tous les € sont HT) :

  1. Le total de vos ventes estimé pour la période
  2. Pour la même période, vos charges estimées. Les postes sont ceux significatifs pour votre activité. Elles sont exprimées en quantités pour l’énergie (électricité, combustibles), en euros pour le reste.
  3. Les montants et les poids en carbones des charges pour lesquelles vos fournisseurs vous donnent déjà cette information (selon les mêmes postes qu’en 2.)

(Si vous êtes une organisation introductrice de GES une question spécifique vous permet d’indiquer les carbones émis ou à émettre liés à votre production, voir partie II.)

Si vous utilisez le module analytique – Vous indiquez les produits ou services de votre offre dont vous voulez suivre spécifiquement les poids en carbones. Le Simulateur demande pour chaque poste sa clé de répartition sur les différents produits (exemple : la clé du poste “transport” va entièrement sur le produit “journées de conseil chez le client” et est nulle sur le produit “journée de préparation”).

L’estimateur complète les poids en carbone des produits qui ne l’ont pas encore et vous donne,

  • Le total de votre empreinte carbone (c’est la mesure du risque carbone de votre organisation).
  • Les poids en carbones des principaux produits et services nécessaires à votre organisation pour réaliser sa production (c’est un guide dans les priorités de votre stratégie de compétitivité climatique).
  • Le poids moyen en carbones d’un euro de vente, pour l’ensemble de vos ventes ou par produit avec le module analytique (cela vous permet d’indiquer le poids de vos produits ou services sortant, en multipliant le(s) coefficient(s) par son(leur) prix – ou son(leur) coût pour une collectivité publique).

(En annexe un message circulaire aux fournisseurs qui ne donnent pas encore leurs poids en carbones pour les informer de l’importance de cette information, sa définition et le protocole CSF suivi ; et un message circulaire à vos clients pour les informer de l’ajout de cette information et le protocole CSF suivi.)

 

Les bonnes pratiques de l’éditeur d’un simulateur

(telles qu’elles apparaissent sur la page de discussion sur les simulateurs, elles seront dans les bonnes pratiques de l’éditeur de logiciels CSF)

Les fonctionnalités sont décrites dans le Mode d’emploi (partie 1.1). L’utilisateur renseigne les poids en carbones dont il dispose, ce qui traduit la priorité donnée par le Simulateur aux poids du fournisseur sur les estimations.

Le Simulateur fournit les coefficients de l’énergie dont l’utilisateur renseigne les quantités. Premier jeu de questions pour l’ADEME sur ces coefficients

Le simulateur est pertinent pour une famille de producteurs dont il a identifié les postes significatifs du compte de résultat.

Exemple de familles de producteurs :

  • Société de service (puis société de service informatique, société de conseil, courtier d’assurance, service financier et banque HORS empreinte des produits financiers)
  • Restaurant (puis pizzeria…) ;
  • Forestier
  • Constructeur immobilier
  • Collectivité locale
  • Commerçants (en se limitant à ce stade à leur « marge de distribution carbone »)

Exemple de postes significatifs du compte résultat de la famille de producteur “société de services financiers” :

(on ne reprend pas les énergies traitées plus haut)

  • Loyer et charges (coefficients différents selon que le chauffage est intégré ?)
  • Expert-comptable
  • Hébergement
  • Prestation de SSI de développement
  • Téléphone
  • Frais bancaires : tenue de compte, gestion des paiements clients…
  • Frais bancaires : intérêts
  • Amortissement d’ordinateurs portables

A faire : associer à ces lignes les références de la nomenclature Plan Comptable Général (PCG)

A faire : Les dépenses de transport non remboursées : pour l’instant le Manuel en fait une partie à part, mais il faut bien que le Simulateur les compte.

En tirer une seconde liste de questions pour l’ADEME. Prévoir des questions générales sur le principe de précaution (données publiques élevées) et sur la gestion des importations.

 

Enrichissements

Enrichissements