◼◻◻ Page à construire

Partager

Dernière modification le 17/10/2022 à 12:33

Non classé

les carbones sur les factures pour les entreprises

Les carbones sur les factures est une initiative non partisane pour avoir une mesure sincère et précise des carbones à côté du prix sur la facture ou l’étiquette d’un produit (voir son Manifeste). C’est possible demain par une coopération entre les producteurs, les comptables et les scientifiques, appuyés par toute la collectivité. Les carbones sur les factures veut déclencher cette coopération.

 

Certaines entreprises ont le dérèglement climatique au cœur de leur mission. Toutes ont des clients, des actionnaires, des salariés de plus en plus sensibles à cette menace et à ce que l’entreprise peut faire. L’entreprise, ou le producteur en général, souhaite produire plus vert et le valoriser, sans se mettre en danger.

 

Ce que l’initiative apporte aux producteurs

L’approche des carbones sur les factures (par la coopération et le partage de l’information) est positive pour les producteurs, quelle que soit leur taille.

  • Les grandes entreprises obtiennent automatiquement l’empreinte de leurs fournisseurs et une information extrêmement riche pour définir leur trajectoire carbone. Alors que leur réputation carbone devient l’un de leurs actifs les plus importants et l’un des plus difficiles à piloter, ils obtiennent de meilleures mesures avec moins de moyens.
  • Les petites entreprises n’ont plus à craindre qu’on leur impose la mission impossible de calculer leur empreinte carbone, ou qu’elles se trouvent défavorisées quand des clients leur demande leur empreinte, puisqu’elles l’obtiennent sans surcoût.

Tous les producteurs sont guidés de façon simple dans leur décision d’approvisionnement, d’investissement ou le choix de leur mix produit.

Les productions en France ne sont plus menacées par un « moins disant climatique », grâce au barème douanier carbone affecte aux importations leur empreinte à partir de méthodes non discriminatoires mais prudentes (dans le doute on prend l’empreinte la plus élevée, à charge pour l’importateur de prouver une autre empreinte par experts agréés).

L’approche fine des carbones sur les factures permet de ne pas juger un producteur seulement sur son empreinte une année (une entreprise proche du secteur énergétique ou de l’élevage est toujours plus marron, et inversement) mais sur ses progrès d’une année à l’autre, la réduction de son empreinte (à volume constant) qui est la contribution du producteur à la trajectoire carbone collective.

 

Ce qui est attendu des entreprises

Les petits producteurs ne devraient pas avoir à investir de moyens nouveaux dans cette opération (d’où la prise en charge de la surcharge de travail des experts comptables par la collectivité). Mais ils vont logiquement le craindre.

Les grandes entreprises devraient alléger leurs travaux actuels, mais elles ont un pouvoir fort de blocage, et leur appui peut beaucoup faciliter le lancement (notamment le démarrage et le barème douanier).

L’initiative Les carbones sur les factures a besoin de toutes les personnes responsables d’entreprise qui ont l’envie de pousser cette initiative d’intérêt collectif.

Si vous êtes responsable d’entreprise, Inscrivez-vous pour rejoindre les discussions sur les chantiers qui vous intéressent (indiqués au bas de la page).

Vous connaissez des responsables ? Parlez-leur de l’initiative.

Enrichissements

Enrichissements