◼◻◻ Page à construire

Partager

Dernière modification le 07/05/2022 à 14:30

Travail & Argent

plus une entreprise est puissante, plus elle se synchronise avec l’intérêt collectif

Quelles réponses apporter à ce défi ?

 

Le problème des “entreprises trop puissantes” a été géré de deux façons : le contrôle de la taille, pour éviter qu’elle fasse de l’ombre à l’intérêt collectif ; ou le contrôle de l’activité, pour qu’elle soit synchronisée avec l’intérêt collectif.

  • Exemples de contrôle par la synchronisation : la nationalisation. Elle a frappé par exemple les Templiers, ou la Compagnie des Indes, qui était devenue une puissance gigantesque.
  • Exemple de contrôle par la taille, les réglementations anti-trust (ou anti-positions dominantes) inventées à la fin du dix-neuvième siècle face aux “barons voleurs”
  • Exemple de contrôle mixte, les corporations de l’ancien régime.

Ces contrôles ont pratiquement disparu depuis 40 ans, dans leurs deux dimensions :

Dévalorisation de l’action collective et rejet des nationalisations en Occident, avec au contraire une logique de privatisation dans tous les pays, donnant lieu presque systématiquement à des positions dominantes. Les pays autoritaires, Chine ou Russie, “gardent la main” en revanche sur leurs grandes entreprises privées et leurs milliardaires. (Les démocraties occidentales sont plus gentilles : Monsieur Zuckerberg ne risque pas de disparaitre plusieurs mois comme Monsieur Ma.)

Valorisation des grands groupes privés, abandon de toute action d’envergure anti-trust aux Etats-Unis, bride sur l’action européenne, et Europe “non compétente” pour les grands groupes américains.

Inventer des instruments qui fassent que nous soyons sûr que l’action de ces entreprises géantes soient synchronisées avec l’intérêt collectif : des instruments de récompense et de peine adaptés, et l’œil de la collectivité dans l’organisation : il est clair que les politiques ne savent pas comment cela marche (cf les auditions frénétiques de la transfuge).

 

 

entreprise

grandes entreprises et positions dominantes

Enrichissements

Enrichissements