◼◻◻ Page à construire

Partager

Dernière modification le 18/03/2022 à 11:01

Sécurité

chaque pays a de quoi remplir ses missions de base

Quelles questions soulève le défi de moyens permettant à une nation de remplir ses missions de base ? Quelles réponses à long terme leur apporter ?

 

  • Un manque criant de moyens

Certaines autorités nationales n’ont pas les moyens d’assurer leurs missions essentielles, ni vis-à-vis de leur collectivité nationale, ni vis-à-vis de la collectivité internationale. C’est par exemple évident pour des pays comme les pays du Sahel, ceux de la Corne de l’Afrique, ou l’Afghanistan (voir notre numéro sur l’Afghanistan). Et cela ne s’arrange pas avec le temps, parce que les missions augmentent, avec les attentes des citoyens et celles des autres pays: la globalisation des menaces (maladies, mafias ou terrorisme) fait que tout territoire mal surveillé peut être contrôlé par une mafia internationale. Et contrôler un espace comme le Sahara est à la fois nécessaire et radicalement hors de portée des pays sahéliens.

Trouver sa place dans la division du travail entre pays est très long et très complexe et très coûteux, quand vous arrivez dans un monde déjà organisé par les pays les plus puissants, qui ont pris les bonnes places. Et que cela ne peut se construire que par des autorités locales légitimes.

Les moyens ne peuvent venir que de ces pays puissants : ils ont à la fois en effet l’argent, et l’intérêt à une sécurité internationale. Les échecs montrent bien ce qui ne marche pas : la logique de la charité avec l’idée que les pays pauvres baiseront la main qui les nourrit. Cela marche difficilement pour les personnes, et pas du tout pour les pays. On aboutit à des élites locales corrompues et discréditées, incapables de bâtir et d’incarner une nation. La réponse peut difficilement être autre chose qu’une mutualisation universelle de certains moyens assurant au territoire et à ses habitants une vie décente, et au reste du monde que rien de dangereux (humain ou virus) ne sortira du territoire. Un financement qui peut très bien être indéfini, comme pour certain territoire excentré en France.

 

  • quelles missions et quelles contreparties ?

Reste à répondre à plusieurs questions : quelles sont les missions de base ? existe-t-il une contrepartie due par les autorités du pays en contrepartie du financement de la collectivité internationale ? Et si oui, quelle est la sanction si la contrepartie n’est pas honorée ?

 

Cette page n’est qu’une ébauche, n’hésitez pas à aider à la construire dans l’espace de discussion ci-dessous. Chaque réponse identifiée est discutée ensuite directement sur sa propre page.

 

terrorisme

sécurité internationale

une mutualisation universelle de certains moyens

Enrichissements

Enrichissements